CPC-POWER : CPC-SOFTS - CPCArchives 
Options de Recherche :
 
 
 

ARTICLES

7 / 19

Crackponx

 

Nom :  P. (Souhaite rester anonyme)
Prénom :  Francis 
Nationalité :  Française 

 

Du travail de qualité avec des présentations sobres mais efficaces, très souvent associées a des bidouilles.

Plusieurs cracks nécessite d'avoir 128K alors que les originaux utilisent seulement 64K. A noter que les CPC 464 ou CPC 664 bénéficiant de 128K de Ram (avec par exemple l'utilisation d'une extension mémoire DK'TRONICS) pourrons bénéficier de ses cracks sans aucun problème.

A noter le respect des versions originales (aucune modification des copyrights ou des textes contenu dans les programmes).

 

Histoire par Crackponx le 19 Juillet 2012 :

J'ai débuté l'informatique au lycée en 1983 sur apple II. Machine formidable mais trop chère pour mon budget, alors je me suis tourné vers l'amstrad.

A l'époque des cracks, je disposais d'un cpc 464 equipé d'une extension memoire dktronics, d'un mirage imager pour figer la memoire et l'analyser avec discologie.

Dams pour programmer bien evidemment, ocp art studio pour faire quelques graphs.
Mon cpc 464 avait deux lecteurs de disquettes, un 3p et un 5p1/4. Question de faire des économies pour l'achat des diquettes. Les 5p1/4 ça coutait rien.

Je garde un bon souvenir de cette époque formidable, J'ai même ecrit quelques petits jeux jamais diffusés.

Après l'amstrad je suis passé à l'amiga. Je ne suis venus sur PC que beaucoup plus tard.

Aujourd'hui j'ai 45 ans, toujours passioné d'informatique. Je suis même collectionneurs de machines de cette époque. Les armoires sont pleines à craquer.

 

Quelques présentations :

   
     
   
     
     
     

 

Quelques cracks : Listing

 

 

Article créé le : Jeudi 19 Juillet 2012 à 22 h 11
Dernière mise à jour le : Mercredi 08 Mai 2013 à 19 h 12
 
 

CPC-POWER/CPCArchives, projet maintenu par Fredouille.
Programmation par Kukulcan © 2007-2017 tous droits réservés.
Reproduction sans autorisation interdite. Tous les titres utilisées appartiennent à leurs propriétaires respectifs.